AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mères et Filles ft. Khany

Aller en bas 
AuteurMessage
Maeve E. Riordan
::Admin::
I'm the F***ing Princess

avatar

Messages : 442
Age : 32
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt entre les deux Royaume
Votre Citation du jour : People should not be afraid of their government, but government should be afraid of people.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
30/100  (30/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Mères et Filles ft. Khany   Jeu Mai 19 2011, 22:54

Le temps était passé. Ma blessure s'était refermée. J'avais toujours un petit peu de mal à bouger mon bras pour des grands mouvements. Mais c'était déjà mieux. Elouann n'était pas content et je savais qu'il n'aimait pas du tout cette horrible cicatrice qui me courait dans tout le dos. J'ignorais réellement pourquoi mais je soupçonnais qu'il projette en secret de tuer Arzhur. Et je pouvais bien le comprendre. Il n'aimait pas. Je n'aimais pas cette cicatrice. Elle me rappelait toujours cette bataille, le fait que j'ai perdu de vue Arzhur. Elle avait eu l'effet escompté. Je la détestais, presqu'autant que je le détestais. Oui je pensais que c'était le mot juste. Détester. Je me demandais vraiment comment lui et moi avion pu être amis et bien s'entendre un jour vu les paroles venimeuses qui avaient franchi le seuil de sa bouche pendant notre courte et violente entrevue.

J'avais décidé de me promener un petit peu. Ces derniers temps j'étais assez souvent épuisée. Bon je savais bien que je devais me reposer, la bataille était proche encore j'avais besoin de me reposer de prendre soin de moi, mais je n'aimais pas rester confinée dans la maison. Et Elouann était gentil, comme toujours, mais il avait peur de me voir seule maintenant. Ce qui n'aidait pas. J'avais besoin de m'évader un peu. Voilà pourquoi je lui avait promis que je ne partais que pour la journée. Que je serais rentrée pour la nuit tombée. Et que je lui avais tout de même dit où j'allais. Dans les vallées Emeraudes. Le meilleur point vue de Vinéa.

Assise dans l'herbe, pieds nus, la tête au milieu des pâquerettes et des boutons d'or le vent les faisait doucement bouger sous mes yeux plein d'extase. J'avais bien marché, j'étais encore épuisée. J'étais toujours épuisée donc il ne fallait pas s'en faire. Me relevant un peu je repensais à ma vie à Vinéa. Puis à la vision de ma mère que j'avais eu quelques temps avant de me réveiller. Su'est ce que ça voulait dire. J'avais osé en parler à personne encore. Mais à qui je pourrais en parler sans que ça n'inquiète qui que ce soit. Elouann se poserait trop de questions. Khany serait inquiète. Les Amazones … non je ne savais pas. Doucement je m'allongeais, mes paupières étaient lourdes de sommeil une fois de plus et le front au soleil je me laissais doucement aller à une petite sieste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khany Riordan

avatar

Messages : 434
Age : 28
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt
Votre Citation du jour : Great love is wild and passionate and dangerous. It burns and consumes, until there is nothing left.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
100/100  (100/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: Mères et Filles ft. Khany   Sam Mai 21 2011, 15:05

    La bataille avait bien chamboulé des choses, mais finalement cela avait été une bonne chose. Bien qu’elle avait eu peur pour ses deux parents, ils s’en étaient quand même sortis. Et Brisdan avait été touché et le soldat irritant avait même été capturé par les amazones. Enfin de compte c’était que des bonnes nouvelles. Une pomme à la main, Khany s’avançant dans la foret, marchant vers la maisonnette de ses parents. Mais en arrivant à la maison, il n’y avait que son père. Parlant un peu avec lui, elle finit par se rendre dans la vallée d’Emeraude, ou selon son père devait se trouver sa mère. Et effectivement arrivée, elle remarquait sa mère, allongée dans l’herbe. S’approchant d’elle, Khany ne tardait pas à remarquer que sa mère était entrain de dormir.

    Allongée près de sa mère, alors que celle-ci semblait dormir, Khany la regardait dormir. Elle semblait aller bien, malgré tout ce qui s’était passé dans la dernière bataille. Un peu fatigué, mais bien. Prenant un bout d’herbe, elle jouait avec au dessus du nez de sa mère, attendant que celle-ci se réveille à cause du léger chatouillement que cela pouvait créer. Puis finalement lorsqu’elle eut ouvert les yeux, Khany lui sourit avec cette éternelle malice de gamine au fond des yeux.


    « Bonjour la belle au bois dormant ! Père m’a dit ou tu étais… Il est inquiet pour toi. »

    Allongée à côté d’elle, Khany attendit une réponse de sa mère. Du moins une explication. Pourquoi est-ce que son père s’inquiétait pour sa mère ? La blessure avait commencé à cicatriser et elle ne semblait pas être malade ou traumatisé. Alors ou était le problème ? C’était bien ce que Khany aimerait savoir. Examinant sa mère, elle réfléchissait et cherchait une explication. Chose qui ne semblait pas immédiatement lui venir en tête.


_________________

Wenn selbst ein Kind nicht mehr lacht wie ein Kind
dann sind wir jenseits von Eden.
Wenn eine Träne nur Wasser noch ist
dann sind wir jenseits von Eden.
Wenn man für Liebe bezahlen muß
dann haben wir umsonst gelebt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeve E. Riordan
::Admin::
I'm the F***ing Princess

avatar

Messages : 442
Age : 32
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt entre les deux Royaume
Votre Citation du jour : People should not be afraid of their government, but government should be afraid of people.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
30/100  (30/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: Mères et Filles ft. Khany   Dim Mai 22 2011, 16:28

J'étais profondément endormie et parti dans un monde ensoleillé et doux. Bien loin de Vinéa et bien loin de la guerre qui mutile les deux royaumes ainsi que mon petit clan. Je ne me considère pas comme une leader. Non avoir le rôle de chef était pas pour moi. Bon j'ambitionnais de devenir Reine, mais être chef et responsable de la mort d'Amazones, et de ceux que j'aime, je ne pourrais pas. Voilà pourquoi je laissais souvent Elouann décider de ces choses là. Quoi qu'il choisisse de toutes manières il était sûr d'avoir mon accord.

Je fus tout d'un coup dérangée par quelque chose chatouillant mon nez. Pensant au début qu'il s'agissait d'une mouche ou quelconque insecte je ne fis rien me contentant de bouger un petit peu ma tête. Mais voyant que ça persistait je levais la main pour dégager mon nez de cette gêne mais j'attrapais un brin d'herbe. Sachant qu'ici l'herbe n'était pas si haute je levais la tête en ouvrant les yeux toujours lourds de fatigue, je vis Khany, ma jolie et radieuse fille un grand sourire aux lèvres. Je ne pus m'empêcher de lui sourire en retour. Elle était tellement belle. Et tellement forte. Je me doute que toutes les mères doivent se dire la même chose, mais ma fille était tellement importante à mes yeux. J'étais tellement fière d'elle. Et elle ne pouvais pas du tout s'imaginer à quel point! Me demandant la raison de sa présence ici je n'eut même pas à le lui demander puisque d'elle même elle me donnais la réponse.

« Bonjour ma fille chérie » je me relevais doucement et débarrassais mon visage d'une mèche blonde que le léger vent faisait voler devant mes yeux. J'arquais un sourcil en entendant tout de même ses propos. Elouann était inquiet pour moi. Pourquoi est ce qu'il ne me l'avait pas dit? « Il est inquiet pour moi? » je me relevais en m'appuyant en arrière sur mes coudes. « Pourquoi donc? » je la regardais me demandant si elle aussi était inquiète pour moi. « Pour la blessure? Je sais qu'il en veut à Arzhur, mais … ça va bien. Ça guérit »

Je ne voulais pas que Khany s'inquiète elle aussi. Il n'y avait aucune raison de toutes manières. Et puis la fatigue c'était bien normal. Le stress que cette dernière bataille m'avait causé commençait seulement à se dissiper. Et je savais que ça allait passer. Sans savoir pourquoi, instinctivement je me relevais et m'assis en tailleur face à elle et posais mes mains sur mon ventre. Je la regardais avec tendresse. Elle était si belle. Elle était le portrait craché de son père. Une belle brune, forte et volontaire. « Je t'aime tellement Khany » dis-je doucement. « Mais ton père et toi devriez cesser de vous inquiéter pour moi sans arrêt. » et juste à ce moment là je sentis une crampe d'estomac me saisir et ma main se crispa sur mon ventre essayant tout de même de ne rien laisser paraître. Je devais certainement avoir faim. Rien de plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khany Riordan

avatar

Messages : 434
Age : 28
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt
Votre Citation du jour : Great love is wild and passionate and dangerous. It burns and consumes, until there is nothing left.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
100/100  (100/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: Mères et Filles ft. Khany   Mar Mai 24 2011, 21:43

    Khany continuait à examiner sa mère alors que celle-ci se réveillait. Oui elle semblait aller bien. Pourquoi est-ce que son père s’inquiétait donc tant ? Sa mère commençait très vite à lui dire que la blessure guérissait très bien, qu’elle ne devait donc pas s’inquiéter. Khany se contentait de répondre un doux :

    « mmm »

    Aux paroles de sa mère. Elle ne pensait pas que c’était la blessure qui inquiétait son père. C’était autre chose. Sa santé en général, sa santé mentale. Pourtant à première vue elle semblait bien se porter. Mais Khany savait bien que les apparences pouvaient être trompeuses, surtout en ce qui concernait sa mère. Elle pouvait paraître être un être de glace ainsi d’être une femme forte, cela ne voulait pas dire qu’elle l’était au plus profond d’elle-même.

    « Je ne pense pas que père faisait allusion à la blessure… Est-ce qu’il y a quelque chose que je devrais savoir ? »

    Mais non, tout va bien. Tu dois arrêter de t’inquiéter pour moi et blablabla… Le blablabla habituel. Mais voila, la réponse que Khany attendait de sa mère venait bien vite. A vrai dire dans un court laps de temps. Si elle ne la connaissait pas aussi bien, elle n’aurait même pas vu son visage changer d’une seconde pour redevenir souriante une minute d’après. Qu’est-ce qu’elle cachait ? Le regard de Khany allait vers le ventre de sa mère, sa main était crispée sur son ventre.

    « Qu’est-ce qui ne va pas ? Tu as mal au ventre ? Laisse-moi voir ca ? »

    Têtue comme une mule, c’était d’ailleurs surement de sa mère, qu’elle devait tenir ce trait. Bref Khany ne dulgeait aucune protestation et avait déjà enlevé la main de sa mère pour y poser la tienne.

    « Tu as ca depuis combien de temps ? Et pourquoi ne m’as-tu rien dit ?! »

    Tout en parlant Khany laissait sa main passer sur son ventre. Aucune blessure. C’était quoi alors ? Une maladie ? Il n’y avait qu’un seul manière d’être sure. Mais Khany n’était pas très sure que sa mère veuille qu’elle commence à regarder dans son futur. Bah tant pis ! Elle ne lui laissait pas le choix. D’habitude elle ne le faisait pas, mais ici, elle voulait savoir ce que sa mère avait. Moira ne pouvait pas l’aider, car elle ne pouvait s’occuper des blessures physiques et non des maladies etc. Khany tendait sa main vers sa mère.

    « Je peux avoir un cheveu… J’aimerais essayer un truc.»

    Elle priait de tout son cœur que sa mère ne connaisse pas l’art de la Divination.


_________________

Wenn selbst ein Kind nicht mehr lacht wie ein Kind
dann sind wir jenseits von Eden.
Wenn eine Träne nur Wasser noch ist
dann sind wir jenseits von Eden.
Wenn man für Liebe bezahlen muß
dann haben wir umsonst gelebt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeve E. Riordan
::Admin::
I'm the F***ing Princess

avatar

Messages : 442
Age : 32
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt entre les deux Royaume
Votre Citation du jour : People should not be afraid of their government, but government should be afraid of people.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
30/100  (30/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: Mères et Filles ft. Khany   Mer Mai 25 2011, 14:07

Je ne comprenais vraiment pas pourquoi tout les deux s'inquiétaient toujours pour moi. Bon d'accord j'étais leur mère et épouse, mais quand même. Ils savaient très bien que je savais me débrouiller toute seule. Que même si j'aimais les savoir veiller sur moi j'étais tout à fait capable de me défendre ou m'occuper de moi même. Et puis cette blessure même si elle était affreuse semblait guérir plutôt bien. Alors pourquoi est ce qu'ils s'inquiétaient? J'ouvris de grands yeux quand elle me dit que ça n'était pas la blessure qui l'inquiétait. Je haussais un sourcil. Mais qu'est ce qui l'inquiétait alors?

« Bien sûr que non. Mais si ce n'est pas la blessure je ne vois pas ce qui peut l'inquiéter, je vais très bien! »

Et bien entendu pour me démentir venait cette crampe au ventre qui me forçait à crisper ma main sur mon ventre. Mais enfin je n'avais que faim, c'était tout à fait le genre de crampes significatives de la faim. Je la regardais doucement alors que je voyais déjà sur son visage la compréhension. Ah mon dieu que ma fille était perspicace, si ça pouvait être utile en ce cas précis ça ne l'était pas. Je n'aimais pas qu'ils s'inquiètent pour rien. Vraiment pas. Tout de suite elle s'inquiétait pour mon ventre et je haussais les épaules.

« Rien du tout, j'ai le ventre qui gargouille c'est tout. Je n'ai encore rien mangé, c'est tout. Pas la peine d'en faire tout un plat. » Mais elle était têtue. Et pour ça … c'était bien mon portrait craché, une vraie tête de mule, comme moi, et comme ma mère avant moi … Et je du me laisser faire. Elle avait repoussé ma main pour poser la sienne sur mon ventre et me demandait à présent depuis combien de temps j'avais mal au ventre. Je haussais les épaules. « Mais c'est rien, c'est le stress du combat qui me retombe en me donnant des crampes d'estomac, c'est tout. » oui depuis le combat j'avais ces maux de ventres, mais j'était sûre que ça n'était rien. Après tout, le stress se manifeste de manière différente pour tout le monde non?

Elle continuait à examiner mon ventre puis me demanda un cheveux. Je la regardais étonnée, mais après tout elle savait ce qu'elle faisait. Et puis plus tôt elle verrait qu'il n'y a rien … a voir, elle rassurerait Elouann et tout le monde serait heureux. Je lui donnais donc ce qu'elle voulait, un cheveux. « Vas-y. » lui dis-je sans grande conviction. Pas que je ne croyais pas en les pouvoirs de ma fille, loin de là. Mais je savais qu'elle ne trouverait rien. J'en était perduasée. Il n'y avait rien à comprendre. Je m'allongeais à nouveau dans l'herbe la laissant faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khany Riordan

avatar

Messages : 434
Age : 28
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt
Votre Citation du jour : Great love is wild and passionate and dangerous. It burns and consumes, until there is nothing left.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
100/100  (100/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: Mères et Filles ft. Khany   Ven Mai 27 2011, 18:26

    Khany regardait sa mère qui comme d’habitude essayait de la persuader qu’elle allait bien. Mais rien n’échappait au regard de Khany et lorsque sa mère crispait sa main sur son ventre, comme ci elle avait mal, Khany lui demandait immédiatement ce qui n’allait pas. Mouais… bien sure, rien de grave. Khany avait du mal à la croire. Et du coup, elle lui demandait si elle ne pouvait pas avoir un cheveu pour faire un peu de magie. Pour se rassurer. Après tout si sa mère disait qu’il n’y avait rien, il n’y avait pas de mal à vouloir être sure, n’est-ce pas. Du coup, après avoir arraché un cheveu de sa mère, le regard de Khany balayait les environs, elle avait besoin d’eau. Un petit peu, pas beaucoup. Simplement pour avoir une surface dans laquelle elle pouvait voir le futur. Un peu plus loin, Khany remarquait une petite rivière d’eau qui passait. Il y avait vraiment peu d’eau. Mais c’était suffisant. S’éloignant de sa mère, qu’elle laissait allongé dans l’herbe, la jeune femme s’approchait avec le cheveu blond de sa mère près de l’eau. Lorsque tout fut prêt, elle attendait que la magie commence à faire effet. Et cela ne tardait pas. Par contre, grande fut la surprise de notre sorcière lorsqu’elle voyait des fragments de l’avenir. D’ailleurs elle était tellement surprit qu’elle se laissait tombé le cul par terre. Plouf. Observant l’eau alors que le fragment s’était déjà effacé, Khany finit par tourner son regard vers l’endroit ou sa mère était allongée. Se relevant après une bonne dizaine de minutes elle revenait près de sa mere. Les mains derrière son dos. Elle essayait encore de se faire à cette nouvelle idée. Bien sure, ce qu’elle voyait ne devait pas spécialement se passer. Le futur était quelque chose qui changeait assez vite. Tout dépendait des choix que les gens faisaient. Finalement les mots que Khany prononçait, restant debout devant sa mère, furent très simple.

    « Bah dit donc… Si je m’étais attendu à ca… »

    Sa mère ne semblait pas comprendre de quoi elle parlait. Et c’est à ce moment que Khany se réalisait qu’elle était la première a être courant, même avant se propre mère. Du coup, elle se tut. Qu’est-ce qu’elle devait dire ? Félicitations ? Ou simplement lui dire qu’effectivement elle n’avait rien de grave à part le fait qu’elle était…. N’arrivant pas à se décider d’aussi vite, Khany continuait donc dans son élan.

    « T’aurais quand même pu me le dire… »[

    Croisant les bras, Khany fit mine de bouder. Le plus amusant était de voir sa mère qui ne comprenait pas du tout la raison pourquoi Khany boudait. Oh ce n’était que pour plaisanter. Et d’ailleurs Khany ne tardait pas à cracher le morceau.

    « Il me semble qu’on n’est plus les seuls à porter le nom de Riordan.. Du moins pas pour longtemps… Disons neuf mois… »

    Bah si ce n’était pas encore claire…


_________________

Wenn selbst ein Kind nicht mehr lacht wie ein Kind
dann sind wir jenseits von Eden.
Wenn eine Träne nur Wasser noch ist
dann sind wir jenseits von Eden.
Wenn man für Liebe bezahlen muß
dann haben wir umsonst gelebt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeve E. Riordan
::Admin::
I'm the F***ing Princess

avatar

Messages : 442
Age : 32
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt entre les deux Royaume
Votre Citation du jour : People should not be afraid of their government, but government should be afraid of people.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
30/100  (30/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: Mères et Filles ft. Khany   Lun Juin 06 2011, 21:53

Je la laissais faire ses petites affaires. Moi je n'étais absolument pas douée pour la magie ou ce genre de choses. Dieu seul sait comment j'ai pu avoir un pouvoir, certainement parce que ma mère et son frère avaient eu recours à la magie noire, mais je n'avais jamais rien demandé, après tout c'était inné. Je n'étais pas non plus une sorcière. J'aurais très bien pu, pourtant je le sais bien. Khany me l'aurait volontiers appris, mais … enfin c'était comme ça.

Allongée dans l'herbe je me mis à fredonner doucement, les cheveux un peu dans le vent et les doigts jouant doucement avec des petits brins qui venaient me chatouiller le nez. Je l'entendais s'affairer à son petit rituel. Et puis tout d'un coup, elle me surprit. Quoi. Qu'est ce qu'elle avait vu? Il n'y a pourtant bien à voir. Non? N'est ce pas. Je me relevais tout d'un coup. S'attendre à quoi? Je haussais un sourcil en la regardant sans rien comprendre.

« Quoi? » je m'assis en tailleur et la regardais doucement, mais sans comprendre un seul mot qui sortait de sa bouche. « Dire quoi. Il n'y a rien du tout à dire! » elle se mità bouder mais je ne comprenais vraiment pas du tout. Et puis elle semblait décidée à me le dire. Quoi un autre Riordan. Dans neuf mois. LA bouche ouverte je la regardais puis baissais les yeux vers mon ventre et instinctivement y posais les deux mains. « Ah … ah bon? » j'étais estomaquée. « Tu .. tu en es sûre? » bien sûr qu'elle en était sûre, je ne remettais pas ses compétences en compte. « Je … je veux dire. Qu' … on en avait parlé avec ton père … mais on n'avait pas pensé que ça soit si tôt … je … je voulais t'en parler. »

Mais avant que je n'ai pu parler plus, une violente migraine me saisit. Je posais immédiatement ma main sur mon crâne qui lui sait maintenant de sueur. J'avais la tête comme dans du coton, et les bruits résonnaient. Mes sourcils se froncent. Qu'est ce qui se passe? Pourtant … tout va bien. Qu'est ce que ? Mais je n'en savais rien du tout. Me relevant doucement je m'appuyais sur Khany qui s'était immédiatement relevée elle aussi. « Est ce que tu peux me reconduire à la maison Khany. Je … je crois que je ne me sens pas bien … » et heureusement que j'étais appuyée à elle parce que j'eus quelques secondes d'absence et manquais de m'évanouir à terre. Bon dieu, j'aurais du manger pourtant avant de partir, en chemin, ou même une fois allongée ici.
Tu répond puis je pense qu'Elouann peut intervenir après toi?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mères et Filles ft. Khany   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mères et Filles ft. Khany
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Vinéa :: Les Terres de Vinéa :: La Vallée d'Emeraude-
Sauter vers: